Vous êtes ici : Accueil - La RT 2012 - Quel mode de chauffage ? - Chaudière gaz

Chaudière gaz

La chaudière gaz à condensation

chaudière gaz

Dans toute chaudière, la combustion du gaz naturel sert à produire de la chaleur qui se retrouve dès lors utilisée pour le chauffage mais il peut aussi assurer la production d’eau chaude.

Contrairement aux chaudières « classiques », la vapeur d’eau produite au cours de la combustion du gaz d’une chaudière à condensation n’est pas rejetée dans l’air ambiant. Elle est astucieusement captée pour produire de la chaleur supplémentaire. Ainsi, il n’y a aucune déperdition.

Grâce à un faible encombrement et sa consommation de gaz réduite, le système à condensation permet une diminution considérable des rejets polluants pour l’atmosphère. Tout comme la pompe à chaleur, il est associable à des radiateurs basse températures et/ou à un plancher chauffant hydraulique.

Pour rentrer dans le cadre de la RT 2012, la chaudière gaz à condensation doit nécessairement être couplée à une ENR (énergie renouvelable). Si elle n’assure pas directement la production d’eau chaude sanitaire, il pourra s’agir d’un chauffe-eau thermodynamique ou d’un chauffe-eau solaire.
Si la chaudière gaz à condensation assure déjà la production d’eau chaude, il faudra trouver une autre ENR comme par exemple une installation photovoltaïque.

Bon à savoir : on peut tout aussi bien faire fonctionner les chaudières gaz à condensation avec du gaz propane (citernes individuelles implantées dans le terrain) qu’avec du gaz naturel.

La chaudière hybride

En associant une chaudière à condensation au gaz naturel à une pompe à chaleur de faible puissance, le combiné hybride permet à tout instant de choisir l’énergie la plus avantageuse et d’optimiser la performance énergétique de l’équipement et assurer une disponibilité immédiate et permanente de l’eau chaude.

Ce système se compose de 3 éléments : une chaudière à condensation intégrant un module hydraulique, un régulateur et une unité extérieure pour la pompe à chaleur.

La pompe à chaleur (d’une puissance idéale de 3kW) assure la production lorsque la température extérieure est douce tandis que la chaudière à condensation prend le relais quand la température extérieure est faible.

Découvrir les autres modes de chauffage

Back to top